AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Eleonora "Vladimirovna" Volkova [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

I'm Invité and you ?

Invité


MessageSujet: Eleonora "Vladimirovna" Volkova [Terminée]   Dim 24 Jan 2010 - 20:24





I-YOU ; The member



Prénom - Surnom :Morgane.
Date de naissance : 7 Novembre 1993.
Compétences Rp : Mon quota s'élève à un minimum de trois pages Open Office par posts, ce qui fait environ une centaine de lignes en moyenne. Il m'arrive évidemment de faire plus, je n'ai pas de maximum.
Où avez vous connu le forum ? C'est Shintarô Kenji qui m'a traînée ici. Et puis, vous êtes en plus partenaires avec un forum où je suis inscrite également (il s'agit d'ailleurs du seul bouton qui ne mène malheureusement pas au forum concerné, il s'agit de celui d'Happy End).
Notez : Design : 7/1o: Je le trouve plutôt agréable à l'œil.
Contenu : 6-7/1o: Le tout mériterait peut-être par-ci par-là plus de détails ? J'entends cela surtout au niveau des descriptions, il est vrai. Mais à part ça...
Règlement : 6/1o: Là aussi, peut-être que plus de détails seraient la bienvenue. Peut-être plus d'explications aussi ?
Modèle de présentation : 8/1o: Très joli.

II- HIM/HER ; Your personnage



Nom (s) : «Vladimirovna» Volkova
Prénom (s) : Eleonora
Age : 21 ans. Mais elle a tendance à faire plus jeune. Ne vous y trompez pas.
Date de naissance : 7 Novembre 1988.
Groupe : Il s'agit d'une humaine à pouvoir. / Eleonora souhaiterait intégrer la Pension dans le difficile rôle de surveillante.
Pouvoir : Le moins que l'on puisse dire, c'est que le pouvoir d'Eleonora reflète à merveille sa sombre personnalité. En effet, si vous vous avérez fort antipathique pour elle, vous pourriez bien subitement ressentir une vive douleur. Ou en tout cas, avoir la très forte impression d'en ressentir une. Regardez bien... Vous n'avez rien ? Comme c'est étrange. Non, il s'agit juste en fait d'une simple illusion, une douloureuse illusion, il faut bien l'avouer. Voilà la magnifique faculté d'Eleonora, qui lui permet donc de faire ressentir à la ou les personnes de son choix une sensation, un sentiment, une impression de douleur plus ou moins vive. Utile, lorsque l'on connait la principale fonction de la jeune femme au sein du système éducatif. Elle ne peut malheureusement (ou peut-être heureusement) pas pousser la douleur à l'extrême ni même entraîner la mort via ce pouvoir. Toutefois, elle a tout de même réussi à le maîtriser et à le développer d'une manière plus que suffisante pour elle.

[Note:Bien évidemment, son pouvoir peut sembler un peu trop puissant à première vue. Toutefois, je suis une joueuse raisonnable et consciente de cela, je saurai donc en faire un usage tout aussi raisonnable sans qu'il n'y ait besoin d'y ajouter quelques contraintes pour lesquelles je n'aurais de toute manière aucune idée, et qui ne m'arrangerait pas. Précisons que la douleur reste fictive et illusoire. Si toutefois il y a un problème et que ma parole ne suffit pas, je pourrai tout de même m'y plier, évidemment.]

Personnage de manga illustrateur : Hatsune Miku - Vocaloid



Thème Musical: Stairway to Heaven – Led Zeppelin



Description Physique :

Vous l'avez probablement déjà remarquée n'est-ce pas ? En effet, tous les regards se tournent à l'unisson dans sa direction lorsque le son de ses pas se fait entendre et se rapproche, lentement. Droite, la tête haute, le regard perçant, elle ne passe pas inaperçue et ça n'est d'ailleurs absolument pas son but. Son apparence est soignée, travaillée, impeccable. Et surtout extravagante, de par sa tenue et l'impression qu'elle donne. Tous les yeux se posent, brillants, sur elle, et se baissent ensuite devant tant de prestance.

Tout d'abord, ce regard. Il est froid, et presque inexpressif. Eleonora n'est absolument pas du genre à laisser ses émotions déborder et paraître sur son visage, vous ne pourrez ainsi lire que le néant et l'indifférence la plus totale dans ses profonds yeux verts. Peut-être pourrez-vous également y distinguer un profond mépris, puisqu'en effet, la façon dont son regard vous toise trahit son caractère des plus hautain. Il est difficile et délicat de supporter la pression de son regard, et rare sont ceux qui parviennent à le soutenir. De toute façon, en faisant cela vous ne réussiriez qu'à l'irriter. En tout cas, le vert naturel de ses yeux s'accorde à merveille avec le vert turquoise artificiel de ses longs cheveux noués sur le côté en une queue de cheval descendant en une cascade de mèches entortillées jusqu'à ses cuisses, le reste de ses cheveux tombant également en mèches soigneusement disposées tout autour de son visage. À noter qu'Eleonora porte le plus souvent, mais pas toujours, une sorte de chapeau haut de forme projetant sur son visage une ombre singulière.

Intéressons-nous d'ailleurs désormais à son visage. Autant dire qu'Eleonora y tient énormément, et nous pouvons aisément la comprendre, à la vue d'un visage aussi parfaitement taillé et symétrique. Visage pâle et légèrement triangulaire au centre duquel trône un petit nez discret et pointu, et sous lequel s'épanouissent de superbes lèvres. Ses oreilles, discrètement masquées par ses cheveux, se prolongent en une cascade de bijoux faisant office de splendides boucles d'oreille. De manière générale, il s'agit du genre de superbe visage que l'on verrait avec plaisir être expressif et illuminé d'un sourire. Malheureusement, dans le cas d'Eleonora, il ne s'agit que d'un visage de poupée froide et inexpressive. Ou plutôt, un visage orné d'une expression qui vous fait aisément comprendre que vous et elle n'avez absolument pas les même valeurs et que vous devriez vous faire petit, tout petit.

Pour terminer cette brève description, voyons un peu plus en détail son apparence du côté vestimentaire. Un premier coup d'œil vous permettra aisément de constater que la couleur prédominante dans la garde-robe d'Eleonora est le noir. Ainsi porte-t-elle un superbe veston noir avec des épaulettes marquant ainsi d'avantage son côté extravagant et strict, assortit à une jupe noire lui tombant environ au milieu des cuisses, étant elles-mêmes masquées par des collants noirs se prolongeant jusqu'à ses chaussures à talons noires également. Seules quelques couleurs claires parviennent à percer ce noir profond. Ainsi son veston s'ouvre-t-il sur une sorte de pull blanc laissant lui-même deviner d'autres dessous noirs, cette fois. Mais il laisse également apparaître au bout de ses manches grises et retroussées au niveau des poignets les mains blanches d'Eleonora aux doigts fins. Appréciant l'excès, il ne fait aucun doute qu'il s'agit de vêtements faits sur-mesure pour elle par quelque grand couturier. La perfection vaut bien ça.



Description Psychologique :

En guise d'introduction à la seconde partie de la description générale d'Eleonora, il suffira simplement d'indiquer que la jeune femme est l'exemple même de la personne détestable et antipathique. Tout comme son apparence physique dans son ensemble, sa psychologie est des plus sombre et peut-être également des plus complexe, ou, plus exactement des plus travaillée ! Comme vous l'avez probablement constaté, son apparence toute entière représentait le fruit de profondes réflexions et de longues recherches. Pour sa psychologie, il s'agit plus ou moins de la même chose. Mais, au lieu de parler, plongeons-nous dans l'étude de ce caractère si obscur.

Pourquoi ne pas commencer par les points qui constituent les qualités de la demoiselle ? Il est vrai que, autant le dire dès le commencement, elles ne sont pas réellement nombreuses, mais tout de même, malgré leur faible nombre, elles restent importantes. Ainsi, pour commencer, Eleonora est une personne extrêmement cultivée. Choyée toute son enfance, elle a eu droit à une éducation proche de la perfection et a de ce fait une culture impressionnante qu'elle décide de montrer ou de masquer à l'envie. Du fait de cette culture et de cette éducation, il est clair que la jeune femme est également une personne très intelligente qui, sans faire preuve d'un génie total, surpassera bien souvent la plupart des personnes n'ayant pas eu accès à un étalage d'apprentissages aussi vaste qu'elle, et même les autres, à l'occasion.

Et... C'est tout, pour ses qualités. Car, en effet, durant sa vie, Eleonora n'a pas trouvé utile de se doter de plus de qualités encombrantes, celles-ci lui suffisant amplement. Elle sait pertinemment qu'une personne est incapable de se faire sa place dans la société à la seule force de ses qualités. C'est ainsi qu'elle a décidé de ne pas faire partie des faibles et de réussir, quitte à devenir la personne la plus exécrable que le Monde puisse porter. Et à vrai dire, elle n'en est pas loin. Passons donc à la liste de ce que la société considèrera, peut-être avec raison, comme des défauts, et qui est immédiatement beaucoup plus conséquente que la précédente.

Pour commencer par une chose qui est en quelque sorte une continuation de ses qualités, Eleonora s'avère être extrêmement calculatrice et est une experte dans l'art de profiter et de se servir habilement des autres. Pour tout vous dire, elle n'est pas du genre à faire elle-même ce que d'autres pourraient parfaitement faire à sa place et n'hésite ainsi pas à user de son intelligence pour trouver le parfait moyen de faire faire aux autres ce qu'elle n'a strictement aucune envie de faire. De ce fait, la jeune femme est également manipulatrice et n'a bien évidemment aucune honte à se servir de la naïveté et de la crédulité des plus faibles, du moment qu'elle parvient, au final, à atteindre son objectif, quel qu'il soit.

Eleonora est également une personne égoïste, ayant été habituée à toujours avoir tout ce qu'elle désirait et ce pour elle seule, elle se refuse à partager ses possessions avec quelqu'un d'autre même si il s'agit d'un proche ou d'un membre de sa famille. Elle ne possède pas réellement de sens moral et elle ne pense à personne d'autre qu'à elle-même. Vous êtes une personne dans le besoin ? Tant pis, débrouillez-vous ! Elle n'est absolument pas du genre à venir en aide aux autres, préférant de loin les ignorer. Pour continuer dans ce sens avec un point similaire à l'égoïsme, Eleonora est totalement égocentrique et méprise ainsi au plus haut point les autres personnes, vouant à son seul être un amour absolu. Nous pouvons de plus ajouter qu'elle est narcissique et ne rate jamais une occasion de pouvoir se mettre en valeur.

Pour rester dans des traits de caractères aux connotations similaires, notons qu'Eleonora fait également souvent preuve d'un comportement hautain. Après tout, si elle méprise les autres, c'est bien qu'ils ne sont pas dignes de la côtoyer, de ce fait, il vaut mieux les mépriser et bien leur montrer qu'elle et eux n'ont absolument pas de valeurs communes !

Dans une notion plus concrète et relative au milieu professionnel, il est important de noter que la jeune femme a pour habitude de faire preuve d'une sévérité extrême. Ajoutez de plus à cela un comportement très autoritaire ainsi qu'une pincée de sadisme, et vous aurez ici le parfait tableau de la surveillante.

Enfin, pour terminer cette brève description, comme avez pu le constater dans la description physique mais également dans cette description psychologique, Eleonora est excentrique et elle aime être vue et remarquée, ce qui explique à la fois ses tenues et son caractère si particulier et tellement désagréable.

Mais les apparences peuvent être trompeuses, n'est-ce pas ?

Car en effet, ce caractère n'est qu'une façade que sa triste vie lui aura imposée. Préférant garder ses émotions et ses sentiments pour elle, ayant préféré la cruauté à la dépression, Eleonora a décidé de se créer cette apparence odieuse pour mieux cacher ses trop grandes faiblesses.

Son histoire nous en dira plus.




Histoire :

«Te souviens-tu de notre belle ville de Moscou ? Te souviens-tu avec quelle beauté elle se part de cette neige brillante en hiver ? Moi, je vois encore se refléter dans mes yeux l'étendue neigeuse délicatement déposée sur la Place Rouge. Et j'y vois aussi ton sourire.»
Extrait d'une lettre d'Eleonora à Aleksandra.

Moscou. L'Union Soviétique n'est pas encore morte, elle mourra plus tard, trois ans après. Mais pour le moment ce qui nous intéresse est bien évidemment la naissance de la petite Eleonora, à Moscou, ce 7 Novembre 1988. Eleonora Volkova, fille de Vladimir et d'Anastassia Volkova. Contexte familial ? La famille Volkova fait partie de ces familles aristocratiques au passée riche et prestigieux dans l'histoire d'une ville. Ainsi Eleonora eu-t-elle la chance de naître dans un univers relativement aisé et qui lui assurait une vie des plus confortable pour plus tard.

L'amour que lui portaient ses parents était indescriptible et sans aucune limite. Ils choyaient et gâtaient leur fille autant qu'ils le pouvaient, et ils ne pouvaient rien lui refuser. La moindre de ses envies et le plus petit désire étaient immédiatement comblés. Et cette situation ne changea pas, ne changea jamais, même pas avec la venue d'autres enfants. Car, en effet, Eleonora était l'aînée d'une famille plutôt nombreuse. Ainsi était-elle la grande sœur de deux filles, Elvira et Anna, ainsi que de deux garçons, Stanislav et Viktor. Mais toute cette jeune troupe était délaissée par leurs parents, qui préféraient les laisser aux domestiques, ne pouvant pas perdre un moment avec la fille qu'ils aimaient tant, leur chère Eleonora.

Ils ne cachaient pas leur flagrant favoritisme, leur fille était parfaite, il était normal qu'ils ne s'occupent que d'elle, il était normal qu'elle puisse avoir accès à tout ce qu'elle désire, à une éducation et une instruction impeccable. C'était normal qu'ils la chérissent, la traitant comme une petite princesse, en faisant une petite reine gâtée.

Mais, toutefois, Eleonora était loin d'être une petite fille capricieuse et détestable, à cette période de sa vie. Elle était même plus ou moins le contraire. Plutôt timide et effacée, elle ne sortait pas beaucoup et trouvait salvateur de pouvoir éviter d'aller à l'école avec les autres enfants grâce à ses nombreux professeurs particuliers. C'était un peu la faute de ses parents, protecteurs et attachés à elle comme ils l'étaient, ils lui cachaient le monde du dehors qui était bien trop indigne et sale pour elle.

Mais, elle passait de longues heures, toute seule, les coudes posés sur les rebords de la fenêtre de sa chambre, le regard perdu sur le sol de la Place Rouge. Elle regardait d'un œil distrait les jeux d'enfants qu'elle ne connaissait pas et ne connaitrait probablement jamais. La fenêtre ouverte, leurs rires et leurs éclats de voix résonnaient à ses oreilles fragiles. Elle, elle était seule, les seules personnes qu'elle connaissait, c'était ses parents, ses frères et ses sœurs, et aussi tous les domestiques et ses professeurs. Elle n'avait pas d'amis, et elle n'avait pas le droit d'aller rire et jouer dehors, avec eux. Mais, en fait, elle s'en fichait. Tout ce qu'elle faisait, c'était attendre. Attendre une chose qui lui suffisait amplement. Aujourd'hui encore, elle allait venir, elle le savait. Elle le lui avait dit, et elle venait toujours à la même heure. Aujourd'hui ne ferait pas exception. Et alors, tous les autres enfants ne seraient plus que de pâles ombres inexistantes.

Elle attendait la seule personne qu'elle aimait réellement.

Aleksandra, une petite fille, la première et la seule à s'intéresser à la petite Eleonora, ou plutôt, la petite fille qui ne sort jamais et qui regarde toujours les autres par la fenêtre. C'était la seule qui avait eu la curiosité de s'arrêter sous cette fenêtre et d'interpeler la fillette qui se trouvait accoudée à celle-ci. Et tous les jours, elle revenait, et tous les jours, elles se souriaient et elles se parlaient. Elles se connaissaient bien maintenant. Eleonora l'aimait. Aleksandra aussi. Elles étaient petites c'est vrai, et peut-être penserez-vous qu'il s'agissait de l'un de ces amour juvénile, il est vrai qu'à cet âge-là on ne comprend pas vraiment tout. Mais pourtant, non. C'était un véritable et un bel amour, un amour qui durerait, un amour qui devait durer. Un amour qui aurait dû durer.

Malheureusement, demain, elle ne viendra pas. Et la fenêtre, qui resta longtemps ouverte sur un profond silence, finira par rester fermée. Fermée sur ce désespoir, cette profonde tristesse.

La petite fille était fragile, la petite fille était malade. Elle est morte. Eleonora ne voulait pas le croire, Eleonora a continué d'attendre, elle était convaincue qu'elle reviendrait la voir. Elle le lui avait dit. Malheureusement, elle comprit, enfin, que c'était terminé. Non ! Non, cela devait continuer. C'est depuis ce jour qu'Eleonora se mit à écrire de longues et d'interminables lettres destinées à sa chère Aleksandra. Elle ne pouvait bien évidemment pas les envoyer, mais elle était certaine que son seul et unique amour pouvait les lire.

C'est à ce moment que son comportement de façade, son comportement envers les autres, changea. Car, en effet, bien que la disparition d'Aleksandra fût bien évidemment la chose qui marqua le plus Eleonora, les malheurs n'arrivent jamais seuls, et sa pauvre mère fût également emportée, au même moment. Il est vrai que cela ne l'affecta pas plus que ça, l'esprit bien trop occupée par la perte de la personne qui lui était chère, toutefois, cela ne fût tout de même pas sans effet, sur elle, et sur son pauvre père qui passa dès lors sa vie devenue bien misérable dans sa chambre.

Seuls. Elle et lui, ils étaient désormais seuls. Mais ils se soutenaient de leur présence respective, Eleonora étant la seule autorisée, et la seule désireuse surtout, de s'occuper de son père. Très rapidement, elle devint en quelque sorte le nouveau chef de famille, et la lourde tâche de s'occuper de celle-ci toute entière reposa bientôt sur ses jeunes épaules. Dans son état et avec son caractère actuels, elle n'aurait jamais pu tenir. Elle devait changer. Et elle changea, pour le pire, décidant de garder en elle et pour elle sa douleur, laissant de côté la fragile Eleonora qui fondait en larmes le soir lorsqu'elle écrivait ses lettres. Pour les autres, elle devint détestable au possible. Et à ses frères et à ses sœurs elle décida de faire vivre un profond cauchemar. Pour se venger de cette vie qui avait été si cruelle avec elle.

Comportement immonde, plaisanteries odieuses. Mais elle, aux yeux du monde, elle restait élégante et cultivée. Parfaite. Surtout aux yeux de son père qui s'éteignait progressivement. Sa fille qui déjà était le seul être d'importance à ses yeux, le fût encore plus grâce à l'habile façon qu'elle eu de discréditer à la perfection ses frères et sœurs aux yeux de celui-ci. Si bien que ceux-ci finirent par la craindre autant qu'ils la haïrent.

Et lorsque, plus âgée, son père décéda, elle était seule.

Seule dans cette immense maison qu'elle n'avait presque jamais quittée, seule avec l'immense fortune qu'elle avait désormais entre ses mains tremblantes.

Seule.

Une tasse de café dont la senteur frôle ses lèvres dans la main gauche, un stylo dans la main droite, le regard perdu dans la contemplation des quelques flocons qui se perdent sur la Place Rouge, Eleonora était effacée au milieu de cette terrasse vide, balayée par une brise matinale. Elle ignorait distraitement les gens qui pouvaient passer près d'elle, frôlant sa table. Elle se contentait d'écrire, geste mécanique qu'elle connaissait par cœur.

«Ma chère Aleksandra.

Il est désormais temps pour moi de quitter notre belle ville de Moscou.
Je ne verrai plus ses parures de neige brillante, ni cette couche de neige recouvrant notre tendre Place Rouge.

Je ne pourrai plus profiter de cette délicieuse brise qui s'élève tôt le matin pour parfumer mes lettres. J'espère toutefois qu'elles ne perdront pas la saveur que je m'efforce de leur donner.

Ne t'en fais pas, ma douce, elles continueront de venir illuminer la vie peut-être un peu monotone que tu dois vivre là-haut, chaque jours.

[…]

À très bientôt,

Je t'aime,

Eleonora.»


Papier que l'on plie délicatement et avec le plus grand soin. Papier que l'on dépose délicatement à l'intérieur de l'enveloppe. Enveloppe que l'on referme avec minutie. Elle ne sera jamais envoyée. Mais elle atteindra toutefois le firmament.



La gare, le train, l'avion, tous ces moyens de transports qui s'enchaînent. Eleonora avait décidé de quitter la ville qu'elle avait toujours connue. Elle n'y était pas obligée, mais c'est ce qu'elle désirait. Le bouche-à-oreille, le besoin de renouveau. Elle avait un travail. Elle n'en avait évidemment pas une indispensable utilité, toutefois, c'est également ce qu'elle désirait.

Tout simplement.


xXx

Vous remarquerez aisément qu'il n'y a aucunement mention du pouvoir d'Eleonora. Pourtant, elle le possède depuis petite, toute petite. Pour des raisons qui lui échappent, évidemment. Toutefois, en jeune femme respectable et censée, elle est bien consciente de sa possible efficacité, et ne l'utilise pas à la légère. Il ne lui a de toute façon jamais posé de problèmes, étant plutôt habile dans l'art de manipuler et de masquer les apparences. Elle est loin d'en faire un usage abusif, c'est tout ce qu'il faut retenir.

[Note: La fin peut sembler obscure, mais c'est plus ou moins voulu. Je la prolongerai en rp.]



III-OTHER ; Formalities



Code règlement : Bon By Ikuto .
Validation : By Ikuto



[Note générale: Mon Dieu que c'est court... Je ne suis pas vraiment douée pour les fiches, mais bon. En espérant qu'il n'y ait pas de problèmes.]


Dernière édition par Eleonora Volkova le Dim 24 Jan 2010 - 20:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

I'm Invité and you ?

Invité


MessageSujet: Re: Eleonora "Vladimirovna" Volkova [Terminée]   Dim 24 Jan 2010 - 20:27

Bienvenue ma merveilleuse (et première) recrue !

Bouyah ce nom ! Et cette fiche ! huhuhu...
<3
Revenir en haut Aller en bas

avatar

I'm Skaicius Syv and you ?


Messages : 595

Bourse : 477

Date d'inscription : 11/11/2009

Age : 27

Localisation : Chez les pommes~



Feuille de personnage
Avertissements:
0/0  (0/0)
Pouvoirs:
Symptôme:

MessageSujet: Re: Eleonora "Vladimirovna" Volkova [Terminée]   Dim 24 Jan 2010 - 20:58

Magnifique ♥️ J'adore >< L'histoire m'as presque fait pleuré T_T XD

Bref Moi je n'ai rien à dire tout est clair et super. Donc Tu est validée ♥️.

J'oubliais XD Bienvenue parmi nous Wink
Revenir en haut Aller en bas


I'm Contenu sponsorisé and you ?




MessageSujet: Re: Eleonora "Vladimirovna" Volkova [Terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Eleonora "Vladimirovna" Volkova [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣. Pension IneKa  :: Poubelle du Forum :: Fiches abandonnées-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com