AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 Un bâtiment non conventionnelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

I'm Maikeru Gin and you ?


Messages : 23

Bourse : 14

Date d'inscription : 19/08/2011

Age : 30

Localisation : Rennes



Feuille de personnage
Avertissements:
0/0  (0/0)
Pouvoirs:
Symptôme:

MessageSujet: Un bâtiment non conventionnelle    Dim 28 Aoû 2011 - 11:19

Spoiler:
 

Ainsi, l'esprit tourmenté, Maikeru marcha longuement dans la forêt. Il commença par aller à ce petit endroit qu'il connaissait, loin de tout chemin et de toute civilisation. Comme cet endroit est calme, on entend seulement le bruit du vent dans les arbres, le clapotis de l'eau venant du petit ruisseau. Il pouvait rester en cet endroit médité durant de longue heure. La méditation finissant très souvent, en sieste. Parfois, certaine surprise l'attendais au réveil. Parfois une nuit noire, le faisant ainsi rentré, sans lumière, parmi les ronces, ortie, branche morte et tout autre piège dangereusement pauser avec précaution par la nature. Parfois de petits animaux qui dormaient avec lui. D'autres fois encore observer par certain habitant de l'ile, qui une fois remarqué, fuyait plus craintivement que les animaux sauvages qui dormaient avec lui.

Certain habitant de l'ile aurait 'ils renoncer à toute civilisation pour vivre seul avec la nature ? Inquiétant ! Bref, on s'éloigne. Maikeru, une fois en cet endroit, avais l'esprit trop tourmenter pour rester en place. Il décidât donc de visiter la forêt. Enfin, une partie. La forêt était plus grande que nul ne put l'imaginer.

Une carte de la forêt fut déjà dessinée, avec les chemins tous référencer. Cependant, entre deux chemins, pouvais se faire plusieurs dizaines de Kilomètre. Il y a donc de nombreuse zone encore inexploré.

Après quelque heure de marche laborieuse dans une forêt qui a gardé tout son aspect sauvage, la lumière commençait à baisser. Maikeru, l'esprit dans les nuages, ne s'en rendit compte qu'à partir du moment où il fit nuit, noir.

« Décidément, ça n'est pas mon jour »

Maikeru a pour habitude de parler seul. Quand on passe la plupart de son temps libre seul, on s'ennuie et il faut bien communiquer avec quelqu'un, pourquoi pas sois même ?

« Je sais déjà qu'il y a des êtres humain ou humanoïde, qui vit dans cette forêt, je sens qu'il y a des animaux sauvages dangereux, comme des cochons sauvages et je suis sûr qu'il y a même des loups tiens ! »

Forcément, à ce moment même, un cri d'animal sauvage se fit entendre.

« ... »
« Tiens, ne serait-ce pas un abri que je vois là-bas ? »

Effectivement, un abri, rudimentaire, une petite cabane de bois était un peu plus loin.
Après de longue minute de marche dans cette forêt sombre, inhospitalière, entourée d'animaux sauvages et féroce, d'une végétation tout aussi cruel (Maikeru ne sent déjà plus ses jambes à force de piqure d'ortie et de blessure de ronce.) Maikeru arrive enfin à cet abri. De conception basique, cette cabane de bois sert surement de point de repos à des chasseurs. Des restes de munitions, des conserves à moitié entamé, des cendres froides dans une cheminée, des couvertures et de l'eau.

« Visiblement, ce soir cet abri ne semble pas habiter.. »

Hitomie étant une très bonne chasseuse et pisteuse, il était de mise qu'elle explorerait un peu les environs, pour s'assurer de la sureté de l'abri.

Maikeru avait un moyen de travailler avec Hitomie. Elle savait tout ce que lui pense. Il lui suffisait de l'invoquer et de régler son réveiller sur une durée de quinze minutes. En général les mauvaises pulsions n'apparaissent pas avant. En général. Après cela, il suffit de la Re-invoquer durant 3minute, le temps qu’elle marque sur un papier son rapport, pour que Maikeru en sois informée.

Avant d'entamer la vraie nuit, car oui il était déjà tard, minuit passer, Maikeru invoquer quatre fois Hitomie durant Quinze minutes. Elle explora, pour la durée, chaque point cardinal.

Le dernier réveil révoqua Hitomie, mais il ne put se concentrer assez pour l'invoquer une dernière fois pour avoir le rapport et s'endormit, comme une masse, sans savoir si les lieux étaient réellement sûrs, ou si une bête attendait son sommeil pour lui trancher la tête.

....

Fort heureusement, la nuit fut calme. Et le lit, plus douillet que prévus. Bien qu'il ne s'agisse que d'un abri rudimentaire, il est également confortable. Maikeru a dormit et même fait la grasse matinée. Jusqu'à 9h.

Au réveil, il est dur pour Maikeru de se concentrer suffisamment au point de s'endormir et d'invoquer Hitomie. Après une heure de concentration, il arriva enfin à l'invoquer et elle fit son rapport.
Rien d'anormal, mis à part un grand bâtiment non naturel et non conventionnel a 10minute au sud/sud est.

Après 30 minutes de marche dans la direction indiquée, Oui 30, Maikeru marche plus lentement et difficilement que la pisteuse.
Effectivement, se bâtiment n'a rien de conventionnelle pour une chasseuse. Il ressemblerait plus à un fort blindé qu'à une habitation. Un fort, abandonner et d'où la nature reprend ces droits.

Le bâtiment n'était pas très haut, il était uniquement sur un étage, entièrement recouvert de lierre, de mousse, de divers champignon et de feuille morte. Il était entièrement fait de Betton avec des formes lisses et des angles arrondis. Du moins, pour ce qui était encore visible.

« Se bâtiment.. ça me rappelle.. Lorient ! »

Ne sachant pas où se trouve « Lorient » ni dans quel pays, ni dans quel coin du monde, mais il avait déjà vue ce type de bâtiment. Sur les plages d'une ville dénommée Lorient.

« Une casemate.. ou plutôt, un BUNKER.. »

Les lieux semblent abandonner depuis longtemps, Maikeru se lança dans l'exploration. Il commença par en faire le tour, ce qui se fit assez rapidement. Une seule entrée, aucune fenêtre seule quelque grille d'aération, bouché par la terre, semble subsister. La végétation avait merveilleusement bien caché les lieux, on aurait pu passer a quelque dizaine de mettre de ce bâtiment sans l'apercevoir, si on ne sait pas ce que l'on cherché.

Une fois franchit la porte, l'obscurité la plus total envahit les lieux. à tâtons, Maikeru trouva un interrupteur, qui activa, miraculeusement, un faible éclairage de sécurité. De l'électricité ? Dans un lieux abandonné et si reculé ? Étonnant ! La première chose que l'on voit est un couloir d'une dizaine de mettre. Avec plusieurs portes, toute ouverte. Après se couloirs, deux salles se présente, une à l'est, une à l'ouest et le couloir continue. La salle de l'est est plutôt spacieuse, mais spartiate. Une table bancale, 4 chaises casser, une armoire trouer. Celle de l'ouest est fermée. À Clef.

« Il n'est pas bon de s'enfoncer trop rapidement dans se lieux.. qui sait, peut-être que quelques choses y vit.. »

La peur envahit Maikeru, mais elle n'était pas aussi forte que la curiosité de se lieux.. Ni que le besoin de se lieux ! Qui dit bunker, dit pièce blindé !!

« S'il n'y a plus personne, c'est qu'il y a une bonne raison, qu'à-t-il pu se passer ici ?? Mais j'ai besoin d'une pièce fortifier.. Voyons voir ce placard.. »

Quelque vêtement y était entreposé.. Ainsi que quelque bouteille contenant un liquide que Maikeru juge « d'alcool fort, très fort, fait maison »

« Les gens devaient s'ennuyer ici.. Ho, mais ça me donne une idée ! »

Après ce temps, il était étonnant qu'il reste de l'électricité ! Aussi Maikeru sortie, pris quelque branche solide qu'il brisa en quelque morceau d'un mètre / un mètre cinquante. Il déchira les tissus et enroula de façon très serré contre le bout du bâton.

« Si une panne survient, avec l'alcool, j'aurais de bonne torche ! »

Ainsi Maikeru retourna dans les lieux, plus sereinement.
Il continua l'exploration, prenants sois de noter sur un calepin qu'il avait toujours sur lui (pour qu'Hitomie lui communique ces pensez, nan mais vous suivez ?) les plans des lieux, grossièrement, mais de façon à s'y retrouver.

Dans une salle qui semble être une pièce de stockage, qui stocke actuellement uniquement que quelque rat et rongeur divers, il y trouvât un plan détaillé des lieux.
Maikeru se dirige, vers ce qui semble être la pièce de contrôle du dit bunker. Toutes les portes sur le chemin y étaient ouvertes. Seul quelque pièce et couloirs annexe était fermés.
La salle principale était assez vaste et confortable des dizaines et dizaines d'écran de contrôle était disponible, mais comme l'éclairage tremblante l'indiquait, l'électricité se faisait rare.

« Première objectif, les disjoncteurs ! »

Ainsi, après une bonne demi-heure de repérage, Maikeru trouva la salle réservée à la partie électrique du bâtiment. Tout était éteint, les disjoncteurs n'ont pas sauté, tous était simplement baissée, éteint. Premier réflexe, tout remonté. Une centaine de disjoncteur. Il commença par remonter les plus petits... ...puis fini par les quatre derniers gros disjoncteurs. Quand il actionna le premier, un éclairage brulants les yeux (normal, après tant de temps dans un si faible éclairage) s'activa, puis s'éteignit. Avec tout le reste. Plus une goutte d'électricité !
Le noir total.

Paniquer Maikeru s'agita et se cogna dans les murs avant de se ressaisir. Il déversa généreusement de l'alcool sur ces torches de fortunes, puis les alluma avec un briquet qu'il avait sur lui (Rappelons qu'Hitomie est fanatique du Feu) Chacune de ces torches durera, à vue de nez, une dizaine de minute.. Enfin, il l'espérait ! Il en avait quatre et estimait à vingt minutes la durée pour sortir de ce petit labyrinthe.

« Au travail ! »

Maikeru analysa les disjoncteurs, essayant de comprendre leur fonctionnement et de trouver la source d'électricité. Après de longue minute, il décida de seulement laisser activer, les disjoncteurs qui portaient le symbole d'une ampoule. Il avait remarqué quatre gros disjoncteurs, qui semblent être les sources. Il en leva un puis, miracle, la lumière revient ! Il tente de lever les trois autres, mais après quelque second, il sauta et refusa de ce ré-enclencher avant plusieurs longues minutes.

Maikeru tenta plusieurs expériences, pour lever un maximum de disjoncteur, sans surcharger l'unique source active. Après avoir failli d'étouffer par la fumée que dégagea la torche, il décida d'active l'aération. Tous les circuits d'aération ne répondit pas, mais certain le fit et se fut suffisant à évacuer lentement la fumée.



La seule source active permis seulement d'activer l'éclairage et l'aération. Ce qui fut suffisant à Maikeru pour explorer plus en détail les lieux. Il garda cependant toujours sur lui les torches et un plan trouvé dans la salle de contrôle. De nombreuse pièces était inexplorée et le resterais surement longtemps. Dès que son travail le permis, Maikeru vient dans ce Bunker, pour le remettre en états et pour profiter d'une des nombreuses pièces blinder, avec ouverture de l'intérieur, qu'il trouva. Après avoir cherché diffèrent Chemin, Maikeru mit au final 10h pour rejoindre la Bunker, à partir du bord de la ville


Revenir en haut Aller en bas
http://www.perdu.com
 

Un bâtiment non conventionnelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♣. Pension IneKa  :: Extérieur ; AISH :: Forêt :: Bunker-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit